Une année 2020 difficile, des ambitions renouvelées en 2021

Bienvenue sur le site du RFC North Sea – Med !

En cette difficile année 2020, commençons par trois leçons intéressantes et finalement plutôt positives. Regardons également ce que 2021 apportera comme ambitions pour l'équipe permanente, l'Assemblée et le comité exécutif.

Premièrement, cette crise a donné un nouveau "gain de respect" à un secteur souvent invisible, celui de la logistique. Pendant que le monde se verrouillait, les opérateurs logistiques, et surtout les opérateurs ferroviaires, assuraient la continuité de l'approvisionnement de tout un continent. Le secteur ferroviaire a fait preuve d'une grande résilience et d'une grande capacité d'adaptation, ce qui démontre qu'il sera une force sur laquelle il faudra compter dans les décennies à venir.

C'est plutôt encourageant.

Deuxièmement, nous avons tous dû réinventer des modes de coopération grâce aux outils de partage, aux plateformes numériques et aux réunions en ligne. Et même si l'interactivité, l'informalité, la communication non verbale des réunions en face à face manquent à beaucoup d'entre nous, cette transition forcée vers des méthodes de travail à distance nous a amenés à plonger dans le monde numérique et à en découvrir tous les avantages. Le travail sera un mélange de travail en face à face et de travail à distance, offrant certainement un meilleur équilibre entre efficacité et impact environnemental tout en rapprochant les gens.

Cela offre des perspectives.

Et troisièmement, cette crise a montré que nos institutions, et plus généralement le "projet européen", ont tout le sens nécessaire pour faire face aux défis à venir, y compris celui du réchauffement climatique et de ses effets, que nous voyons déjà.

C'est à la fois rassurant et intéressant.

 

Par ailleurs, comme beaucoup d'Européens, nous avons été attristés par le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne, qui s'est traduit au niveau du corridor par le départ du Department for Transport du Royaume-Uni du Conseil exécutif au début de la période de transition, en janvier 2020, ainsi que de Network Rail et Eurotunnel à la fin de 2020. Cependant, le tunnel sous la Manche demeure, tout comme son trafic, et nous restons confiants que dans un avenir proche, nous serons en mesure de développer un nouveau mode de coopération avec nos collègues britanniques au profit de notre industrie et de notre économie. Malgré les temps difficiles que nous traversons, l'ambition européenne de report modal se poursuit et le RFC Mer du Nord - Med reste un axe majeur en Europe de l'Ouest pour relier des pôles économiques comme le Benelux, la région parisienne, la vallée du Rhône, la Suisse, l'Italie du Nord, le Luxembourg ou la région française du Grand Est.

En 2021, l'équipe permanente, le conseil d'administration et le directoire, poursuivront donc les actions entreprises en 2020 pour être au plus près de leurs clients :

  • accompagner les entreprises ferroviaires tout au long de leur processus de demande de capacités,
  • multiplier les déplacements sur le terrain et les rencontres avec les clients pour les accompagner dans le déploiement de leur stratégie, renforcer les rencontres bilatérales entre les Gestionnaires d'Infrastructure et les entreprises ferroviaires pour identifier les causes profondes de la non-qualité et ainsi améliorer la fiabilité du service,
  • continuer à suivre jusqu'au bout toute question pour laquelle le Corridor a été saisi par l'un de ses clients,
  • consolider la coopération avec les terminaux, qui sont notre interface avec "le reste du monde" !

 

Vous trouverez dans ce site toutes les informations concernant l’activité du corridor. Si vous ne trouviez pas l’information que vous cherchez, n’hésitez pas à contacter directement notre équipe.

Bonne visite !